Santé

Patient-citoyen : quelles perspectives pour faire vivre la démocratie sanitaire ? Jeudi 31 mars, 12h à 13h30

La gestion de la crise sanitaire de la COVID-19 s’apparente à un rendez-vous manqué pour la démocratie en santé. La démarche vise à associer, dans un esprit de dialogue, de concertation et de réflexion partagée, l’ensemble des acteurs et usagers du système de santé dans l’élaboration et la mise en œuvre de la politique publique de santé. Mais en pratique, rares sont les instances associées aux comités d’experts ou au processus décisionnel depuis le début de la crise.

Vingt ans après les lois de 2002 qui ont parachevé la démocratie sanitaire et ont rendu effectifs les droits des usagers du système de santé, de nombreux professionnels de santé appellent à une refonte de la démocratie sanitaire et portent une vision nouvelle sur ce sujet qui touche l’ensemble des Français. Vingt ans après, quel bilan tirer de la collaboration entre l’ensemble des acteurs du système de santé ? Comment permettre aux représentants des usagers de se former à la décision publique et aux patients de devenir des professionnels de leurs pathologies ?

Faire vivre la démocratie en santé nécessite de développer la concertation et le débat public, d’implémenter au sein des ministères une véritable culture de la consultation des acteurs de santé et de promouvoir les droits individuels et collectifs des usagers. Cela passe également par le soutien des agences régionales de santé pour animer la démocratie en santé sur le territoire et par la lutte contre les inégalités sanitaires qui subsistent malgré plusieurs années de politiques publiques dédiées (population immigrée, inégalités en milieu carcéral, difficultés d’accès aux populations âgées, inégalités territoriales d’accès aux soins…).

Avec les interventions de :

- Alexandre Biosse Duplan, auteur de La démocratie sanitaire : une abstraction en temps de crise ? et responsable de mission service Engagement des usagers au sein de la Haute Autorité de Santé;

- Stéphane Le Bouler, président du Laboratoire d'idées santé autonomie (LISA);

- Magali Léo, responsable du plaidoyer au sein de l'association Renaloo;

- Emmanuel Rusch, président de la conférence nationale de santé et de la Société française de santé publique;

- Françoise Sellin, fondatrice de l'agence de conseil Expertise-Patient et membre de Femmes de Santé.

Table ronde modérée par Jonathan Icart, journaliste santé et secrétaire général de rédaction du magazine Pharmaceutiques.